Accueil > Le Village > Histoire & Démographie

Histoire

Mise à jour : 23 décembre 2008

 L’âge de bronze (1500 à 725 av J.C.)

le bronze moyen (1500 à 1200 av J.C.)

Les Protoceltes, cavaliers nomades venus des steppes orientales sont arrivés vers 1500 av J.C. dans le nord de l’Alsace, notamment la région de Haguenau. L’exode vers le sud de ces tribus s’accentue vers la fin de cette période du bronze moyen. Elles se répandent notamment dans le Kochersberg, les sépultures découvertes récemment près de Berstett en attestent.

le bronze final (1200 à 725 av J.C.)

Epoque correspondante à une colonisation systématique protoceltes qui deviennent désormais des groupes d’agriculteurs sédentaires.

 La période hallstattienne et de la tène (725 à 50 av J.C.)

Malgré les informations locales par trop ponctuelles et le refroidissement climatique et l’humidité l’essor de l’agriculture devient un enjeu économique fait de la richesse de son sol.
L’élevage du porc et du mouton occupe une place prépondérante.
Les Cimbres, Teutons, Suèves d’Arioviste et enfin Romains envahirent tour à tour le Kochersberg.

 La période romaine (50 av J.C. au Ve siècle après J.C.)

La conquête de l’Alsace par César ne modifia pas l’économie du Kochersberg. La convoitise de possession de ces terres ne s’altéra guère non plus. La bataille de Hausbergen en l’an 367 l’illustre parfaitement. De Saverne l’empereur Julien envoya des ambassadeurs aux chefs germaniques Chnodomar pour le sommer de quitter le Kochersberg. Mais y fut répondu que jamais les germains n’abandonneraient une terre qu’ils avaient conquise par le fer et le sang pour la cultiver. Par une chaude journée du mois d’août 357 Julien et sa petite armée s’avançaient vers Argentoratum (Strasbourg) en traversant le Kochersberg. Tout le plateau était couvert de blés murs encore sur pied. De quoi nourrir sa légion pour une année. La bataille qui en suivit verra la victoire des Romains.

La découverte d’une stèle près de Strasbourg illustre fort bien le type de relation entre le Kochersberg et l’armée romaine.

 Du Ve au Xe Siècle

Les Mérovingiens (450 à 750)

Le Kochersberg n’échappa pas à l’invasion des Huns, cavaliers par excellence en 451. C’est à cette période que se produit concomitamment l’immigration massive des Alamans. Peuples de pasteurs et d’agriculteurs, les Alamans ne s’attardèrent pourtant que très peu dans le Kochersberg, puisque dès la fin du Ve siècle, ils se heurtèrent à l’irrésistible expansion des Francs.

Les Carolingiens (751 à 1000)

Epoque caractérisée par la naissance du système féodal. Le commerce se développe dans notre région, le Kochersberg, grenier à blé, contribue largement à son essor.. Un poème du moine aquitain Ernold le Noir rédigé en 826, plus ancien témoignage écrit sur l’Alsace, décrit le transport des céréales du Kochersberg vers les marchés strasbourgeois.

Du XIe au XIVe Siècle

L’accroissement de la population en Alsace, la transformation du régime d’exploitation des terres, la multiplication des tenures paysannes, grâce à la concessions en lots des réserves seigneuriales, ont favorisé l’essor de l’agriculture et de l’élevage. La capacité de chaque unité de transport étant trop réduite, le nombre de déplacements est allé en augmentation. L’élevage du cheval dans le Kochersberg s’est donc intensifié. Le transport en charrois tirés par des chevaux a servi également au transport de gré permettent la construction des nombreuses églises d’art roman.

Du XVe au XVIIe siècle

Le Kochersberg voit son économie agraire s’écrouler. De nombreuses guerres ont sévi. Les différentes invasions, ayant comme origine des conflits politico-religieux, ont dévasté presque systématiquement tous les villages de notre contrée. À ces faits, se rajoutèrent des épidémies telles que la peste. Des conditions climatiques très dures sont également à l’origine des famines.

Ainsi tour à tour, se sont succédées :

  • la guerre des évêques de Strasbourg 1582 à 1592 (destruction des villages soit par les catholiques avec à la tête des troupes le duc de Lorraine, soit par les mercenaires payés par le magistrat protestant Strasbourg. L’un des faits marquants restera la destruction du château du Kochersberg en 1592, chef lieu du bailliage de l’Évêque de Strasbourg.
  • la guerre des Trente Ans de 1618 – 1648 (invasion des Suédois, synonymes d’atrocité).