Accueil > Éducation > Ecole > Année scolaire 2014-2015

Nettoyage d’automne à l’école intercommunale de Kienheim-Durningen

Mise à jour : 7 octobre 2015

Sources : Les Dernières Nouvelles d’Alsace du 02/10/2014 par J.K.

" Vendredi, plus de 80 élèves de l’école intercommunale de Kienheim-Durningen ont fait la chasse aux déchets, dans l’enceinte du bâtiment scolaire et aux alentours de l’école, sur le parking et le terrain de jeux.

Le maire de Durningen , Gabrielle Fiacre, accompagné de Martine, secrétaire de mairie, de Gilles, ouvrier communal, et de deux adjoints, Rachel et Claude, a coordonné la partie logistique. Le magasin Leclerc de Wasselonne, sponsor de l’opération « Nettoyons la nature », a mis à la disposition des enfants gants verts et chasubles blanches, mais aussi de grands sacs poubelles.
Une centaine d’années

Et comme après tout effort, le réconfort, cette enseigne avait aussi prévu pour chaque bambin un sachet goûter avec une petite surprise : un jeu de cartes. La directrice de l’école Pascale Chatenier et son équipe pédagogique ont participé à l’organisation du ramassage des déchets, une organisation au top avec ce nombre impressionnant d’élèves. Les petits, dans la cour de l’école, visitaient les moindres recoins à la recherche de papiers et revenaient, tout fiers, avec ces petits déchets vers leurs maîtresses pour les glisser dans les sacs.

Les plus grands, partis en rang, vers le terrain de jeux, avaient pour consigne : « Ramassez tout ce qui est dans la nature et qui ne doit pas y être. » « J’ai tiré le gros lot », s’est écrié Lucas en sortant une bouteille en verre d’un buisson. Quant à Thibaut et Timoté, ils ont extrait des canettes et un tube en métal d’un autre bosquet.

Sur la plaquette « Agissons ensemble pour protéger l’environnement », les enfants, surpris, ont pu lire qu’il fallait plus d’une centaine d’années à la nature pour éliminer ce genre de déchets.

Avant le goûter, les contenus des sacs poubelles ont encore été rassemblés pour un tri sélectif. Moins de déchets qu’il y a quatre ans. Il semblerait donc qu’un message de sensibilisation soit déjà passé.

Les élèves, plus que ravis, n’ont pas eu l’impression d’accomplir une besogne, mais de participer à une sorte de jeu de piste, depuis la fourniture des équipements jusqu’à la découverte des objets souillant la nature. Une opération réussie. "