logo de Kienheim
Rechercher  

Âge d’Or

Accueil > Mairie > Commissions > Âge d’Or > 2e atelier « Bredle et mannele » pour l’Âge d’Or

2e atelier « Bredle et mannele » pour l’Âge d’Or

Mise à jour : 18 décembre 2018

Source : les Dernières Nouvelles d’Alsace du 28/11/2019 par Eva Knieriemen

"Pour la deuxième année consécutive, la commission Âge d’or de Kienheim a invité à un atelier bredle qui a réuni trois générations. Les petits gâteaux de Noël et mannele ont été confectionnés, sous l’œil expert d’Antoine Simon, ancien pâtissier.

« Chaque famille a apporté 500 g de pâte », explique Maité Winter. La présidente de la commission Âge d’or est à l’initiative de cet atelier. Des flyers ont été distribués à toutes les personnes de plus de 55 ans.

Elle a de nouveau fait appel à Antoine Simon, qui a travaillé pendant 43 ans à la boulangerie Zimmermann à Schnersheim. Il a apporté 6,7 kg de pâte levée et d’autres pâtes pour faire des gâteaux plus spécifiques comme les sablés damiers ou ronds vanille et cacao. La commune a pris en charge les dépenses pour la farine.

« 120 mannele sont sortis du four. Chaque famille partira avec son panier ainsi que des bredle de toutes les sortes », poursuit Maité. L’avantage : on peut ainsi goûter aux spécialités des autres comme les succulentes étoiles au citron de Lucienne. « Je mets le zeste dans la pâte. Le jus sert pour faire le glaçage après cuisson ».

Quand les spécialistes commencent à débattre des nuances, on apprend qu’on peut très bien mettre l’œuf entier dans la pâte brisée et non seulement le jaune. « Cela rend la pâte plus élastique », estime Maité.

Et savez-vous faire la différence entre un Schwowe et un Butterbredle ? Eh oui, dans le premier il y a aussi de la poudre d’amandes. « Je rajoute un peu de kirsch et de la cannelle », explique Claudine. « Moi, de l’écorce d’orange », poursuit Maité qui est venue avec sa mère France et sa fille Mélanie tandis que son mari est en quelque sorte préposé aux cuisines.

Car sur les bredle en train de cuire, il faut toujours veiller. En plus, six plaques rentrent en même temps dans le grand four. Une grande responsabilité qu’il partage avec Isabelle et Laurence. "

Portfolio