Accueil > Mairie > Commissions > Fleurissement & Environnement > Archives

Couronnes de la solidarité

Mise à jour : 3 décembre 2013

Sources : les Dernières Nouvelles d’Alsace du 01/12/2013 par Eva Knieriemen

" À Kienheim, une quinzaine d’amateurs du fleurissement ont confectionné une centaine de couronnes de l’avent. Le bénéfice de la vente est destiné aux Blouses roses qui ½uvrent au chevet des enfants malades et pensionnaires de maisons de retraite à Strasbourg.

À la maison des associations à Kienheim, ce samedi, les bénévoles peuvent donner libre cours à leur créativité. Le tout cependant sous l’½il expert de Jean-François Barthélémy, paysagiste à la retraite qui a déjà signé plusieurs réalisations florales dans la petite commune du Kochersberg.

« Nous avons préparé plein de choses à la maison, comme sécher des rondelles d’orange et lier les branches de cannelle en petit fagot », explique son épouse Michèle. « Nous prenons un maximum dans la nature pour que ça coûte un minimum ». Les petites pommes de pins, branches de houx, sarments de vigne, fleurs d‘hortensia ou « amours en cage », que les botanistes appellent physalis, attendent dans les cageots.

Certains puristes pourraient regretter de voir des branches de conifère comme verdure. « Cela se trouve en abondance, se manipule facilement, dure longtemps et sent bon », argumente le spécialiste.

Les organisateurs achètent juste les couronnes en paille, les supports et les bougies et un peu de feutrine, des petites étoiles rouges, le tout dûment négocié. « Les couronnes et les porte-bougies, on pourrait les réutiliser d’une année à l’autre mais on n’ose pas demander aux gens », admet Michèle. Avis aux adeptes du recyclage !

Le bénéfice de la vente – une couronne est vendue 15 euros, le carnet de commande est complet – est destiné aux Blouses roses, ces dames qui vont distraire enfants hospitalisés et pensionnaires de neuf maisons de retraite dans la CUS et à Mutzig par exemple.

L’association compte actuellement 64 bénévoles dont chacun donne deux heures par semaine un jour fixe. « L’argent récolté par cette vente nous permet de financer les formations, d’acheter des jeux et du matériel pédagogique », explique Claudine qui habite Gimbrett et donne ce samedi un coup de main.

Les Blouses roses organisent également deux marchés de Noël, à l’hôpital de Hautepierre et sur la place de la mairie à Illkirch. "