logo de Kienheim
Rechercher  

Accueil > Vivre à Kienheim > Vie associative > ASCSDK > Année 2018 > Saint Nicolas et Père Fouettard de passage à Kienheim le 8 décembre (...)

Saint Nicolas et Père Fouettard de passage à Kienheim le 8 décembre 2018

Mise à jour : 18 décembre 2018

Source : les Dernières Nouvelles d’Alsace du 11/12/2018 par J.K.

" Samedi après-midi, les enfants de l’école intercommunale tendaient l’oreille, ils guettaient l’arrivée de la calèche amenant saint Nicolas, convié par l’association socioculturelle et sportive de Durningen-Kienheim et les deux communes.

Saint Nicolas, évêque de Myre, était réputé pour sa bonté. Selon la légende, il aurait redonné la vie à trois enfants tués par un boucher. Il devint donc le protecteur des enfants et par là le protecteur des écoliers.

En Alsace, il vient souvent accompagné du père Fouettard, en alsacien « Hans Trapp ». Ce fut le cas à Kienheim. « Oh là là, il y a aussi le Hans Trapp », s’écrièrent les petits à l’approche de la calèche. Il était vêtu d’un grand manteau noir avec un immense capuchon, équipé d’un fouet et d’un sac, menaçant de distribuer des coups de trique aux enfants qui n’avaient pas été sages et de les emporter dans son sac. « Brr, je crois que je vais l’éviter », a déclaré le petit Maxime à sa maman.

Quant au saint Nicolas, arborant une tenue d’évêque, coiffé d’une immense mitre et tenant une crosse, il portait une superbe barbe blanche et avait prévu pour chaque enfant un mannele et des chocolats. Avant de rencontrer les enfants, les deux personnages avaient rendu visite aux aînés de l’âge d’or, qui se réunit tous les deuxièmes samedis du mois à la mairie de Kienheim. Bien entendu, le père Fouettard n’a pas eu à intervenir, de toute façon son sac était bien trop petit pour eux.

A l’école, pendant que les petits faisaient des tours avec saint Nicolas dans le carrosse d’Henri, tracté par Neptune et Nevada, les parents et grands-parents étaient invités au succulent vin chaud préparé par Alain.

Au retour, les enfants ont pu déguster un bon chocolat chaud avec du lait offert par la ferme Knab. Le petit Romain était intimidé, il a juste hoché la tête lorsque saint Nicolas lui a demandé : « Est-ce que tu as bien travaillé à l’école ? » Les filles Clémentine, Elisa et Alessia étaient plus hardies, elles ont noué une véritable conversation avec lui, chacune y allant de sa petite histoire.

Si l’association socioculturelle et sportive de Durningen-Kienheim (ASCSDK), présidée par Estelle Foucher, s’est occupée de l’organisation et de la logistique, les municipalités ont apporté leur soutien financier à la manifestation. Tous ont été largement récompensés par le bonheur et le sourire des enfants. "

Portfolio